top of page

Intervention du député Aurélien Lopez-Liguori sur la crise du logement en zone tendue



Le député de l’Hérault Aurélien Lopez-Liguori a pris la parole ce mercredi 12 avril en commission des affaires économiques pour évoquer le sujet de la crise du logement en zone tendue.


Sète est un exemple éclatant de la crise du logement qui s’aggrave en France de jour en jour. L’offre de logements étant inférieure à la demande, les prix du foncier sont exorbitants. Dans certains quartiers de la ville, le prix du mètre carré peut atteindre dix mille euros.

Multiplication des airbnb, investissements étrangers, inflation : tout concourt à ce que les jeunes ménages ne puissent se loger dans la ville. Ils sont donc contraints de renoncer à s’installer à Sète.

Le parc locatif continuera d’autant plus à se réduire que l’objectif Zero Artificialisation nette et la loi Climat et résilience, imprégnés d’une idéologie écologiste punitive, participent à la limitation et au renchérissement du foncier.

Les solutions existent. Nous pouvons nous inspirer de nos voisins européens : au Danemark, une loi a été votée pour empêcher les étrangers d’acheter une résidence secondaire dans le pays. A Barcelone, il est interdit de mettre à la location des logements meublés plus d’un mois. Le député déposera des amendements en ce sens lors de l’étude de la future proposition de loi zone tendue.

Comments


bottom of page