top of page

Délestages : l’impréparation et le manque de clarté du gouvernement nous mènent droit au mur !



Le spectre des délestages se précise de plus en plus alors que l’hiver s’approche. J’ai déposé ce mercredi mon rapport pour avis portant sur les Télécommunications et l’Economie Numérique dans lequel j’évoque le sujet. J’ai mené pour son élaboration une quinzaine d’auditions. Les délestages ont tout particulièrement attiré mon attention, tant la situation est urgente et les conséquences potentiellement dramatiques.


Les conclusions de mon rapport sont édifiantes.


  • Le manque de préparation du gouvernement est évident. L’absence de clarté sur le sujet ne permet pas aux opérateurs de se projeter. Des travaux sont en cours, notamment pour élaborer un dispositif technique permettant d’éviter une perte de connectivité, mais aucun résultat arrêté n’a été communiqué.


  • Les conséquences de délestages massifs seraient catastrophiques. Les délestages touchant les infrastructures numériques seraient absolument dramatiques, provoquant une coupure des appels d’urgence. On se rappelle des conséquences dramatiques de la rupture des communications d’urgence qui avait conduit, en 2020, près de six personnes à ne pouvoir être secourues, faute de possibilité de joindre les secours.


  • Les différents acteurs concernés ne sont pas avertis des plans de délestages. Polices et gendarmeries comme opérateurs ne semblaient pas au courant de plans déterminés. Nous sommes déjà en octobre et rien n’est décidé : cette situation n’est pas tenable !

Devant ce manque de réactivité et d’anticipation face aux dangers qui se profilent en cas de coupure des réseaux, le groupe Rassemblement National appelle le gouvernement à proposer un plan clair et structuré. Des vies sont en jeu. Les Français méritent de savoir à quoi ils devront se préparer cet hiver.

Comentarios


bottom of page