top of page

49-3 : le mépris des Français



Andrea Adriani © European Union 2022

En choisissant d’utiliser les dispositions prévues par l’article 49-3, le gouvernement démontre son mépris de la représentation nationale ainsi que des Français, qui s’opposent majoritairement à la réforme qu’Emmanuel Macron tente de leur imposer.

Il réalise ce passage en force en sachant bien que, sinon, sa tentative de brader notre système de retraites aurait été rejetée.

Face à ce véritable braquage démocratique, le groupe Rassemblement National dépose une motion de censure et s’annonce favorable à toutes les motions déposées, d’où qu’elles viennent.


A mon tour, j’annonce voter pour toutes les motions de censure qui seront proposées, quel que soit le groupe parlementaire qui en est à l’origine.


En étant favorable à la censure du gouvernement, je prends volontiers le risque de retourner devant les Héraultais dans le cas d’une dissolution de l’Assemblée Nationale. Contrairement à Emmanuel Macron et à ses ministres, je ne méprise pas la volonté des Français : je la défends. Je serais donc honoré de m’y soumettre à nouveau.

Commentaires


bottom of page