top of page

Indemniser et secourir le secteur viticole face aux nouvelles conditions climatiques



Dans la 7ème circonscription de l'Hérault, les viticulteurs sans solution d’irrigation ont fait face à une sécheresse redoutable qui a fortement endommagé les vendanges de septembre jusqu’à mettre en péril celles à venir.


Soucieux de me battre pour la pérennité d’un pilier économique et culturel incontournable de notre territoire, j’ai :


- interpellé le Préfet de l'Hérault sur les possibilités de reconnaître comme sinistrées les zones viticoles non desservies par le réseau Aqua Domitia de Puissalicon, Servian, Montblanc, Saint-Thibéry, Pézenas, ainsi que les cépages Picpoul et les Côtes de Thau au sud de l'A9, afin que les viticulteurs concernés puissent prétendre aux aides et indemnisations du régime des calamités agricoles ;


- Déposé, à l’occasion du Projet de loi de Finances 2024, un amendement visant à flexibiliser l’épargne de précaution des agriculteurs afin de répondre à la volatilité grandissante des rendements agricoles ;


- Interrogé le président du Département sur les infrastructures et innovations qu’il compte développer dans le cadre de son Schéma départemental de développement de l'irrigation afin que chaque exploitation sur le territoire soit enfin traitée équitablement par les pouvoirs publics en ce qui concerne l’accès à l'eau.


Ces démarches s’inscrivent dans une volonté ferme d'apporter un soutien tangible et rapide à nos viticulteurs, tout en soulignant l'impératif d'équité territoriale envers des exploitations qui ont été exclues du tracé d’infrastructures d’irrigation financées avec des moyens publics.


Je resterai mobilisé aux côtés de nos viticulteurs et continuerai à œuvrer, en collaboration avec les acteurs locaux et nationaux, pour le développement de solutions durables permettant d’assurer la pérennité de nos exploitations face aux défis climatiques actuels.

Comentários


bottom of page