top of page

Francisation : une proposition de résolution contre l’étiquetage trompeur




J'ai déposé, à la demande de la chambre de l’agriculture de l’Hérault, une proposition de résolution européenne (PPRE) visant à lutter contre la francisation de vins étrangers, publiée ce lundi 25 mars.


A l’heure où la viticulture connaît une crise profonde, la concurrence déloyale croissante ne fait qu’aggraver la situation. C’est notamment via l’étiquetage des bouteilles que ce phénomène se manifeste : il n’est pas rare que dans nos rayons, des vins étrangers - notamment espagnols - soient marqués comme étant « produits en France ».


Cet étiquetage malhonnête peut être frauduleux. Il peut aussi être le résultat de règles européennes : ainsi la Commission européenne a-t-elle acté, pour les vins mousseux, la possibilité d’indiquer « produit en France », alors même que seule la prise de bulles a été effectuée dans notre pays !


Ce type de normes est à la fois trompeur pour le consommateur et pénalisant pour les viticulteurs français. Me faisant l’écho de leurs voix, je demande l’abrogation des règles pernicieuses permettant la francisation de vins mousseux étrangers, et l’intensification de la lutte contre la fraude à l’étiquetage.




Commentaires


bottom of page